29/04/2012

Osaka (2/2)

Osaka (2/2)

Osaka by night !

J’ai passé ma première nuit japonaise à Osaka. Mon auberge de jeunesse (J-Hoppers Osaka Guesthouse) était très bien située: dans le quartier de Fukushima à une station de métro de la station « JR Osaka » et sur la loop line. Je reviendrai plus tard dans un autre article sur le Japan Rail Pass et toutes les informations utiles à votre voyage. La rue de l’auberge, qui est piétonne, est très sympathique (Fukushima 7-chome) avec de nombreux restaurants japonais et quelques bars à vins. Certains ont l’air assez chics et je suis surprise de voir que les japonais dînent tôt. Malgré l’attractivité de cette petite rue piétonne, je reprend la loop line pour descendre un arrêt plus loin (Noda) et voir ce que la ville réserve. A vrai dire j’avais prévu d’aller un peu plus loin et de prendre le métro, mais j’ai préféré trouver un endroit pour me sustenter avant qu’il ne soit trop tard pour trouver un endroit ouvert. En me baladant dans la rue un restaurant un peu typique de chez nous a attiré mon attention. Il faut dire que c’était le premier à mettre des photos sur le menu et donc la première fois que je comprenais enfin le menu ! Et puis comme le cuistot avait l’air sympa je suis rentrée. Il m’a installée au bar et on a essayé de parler un peu anglais. C’est alors qu’une deuxième personne est arrivée (l’homme mufti-fonction: propriétaire, serveur, cuistot). Il a dit qu’il parlait italien, ça tombe bien moi aussi. J’avoue j’avoue que je n’y ai pas trop cru car ça paraissait improbable, et pourtant… il parlait couramment pour avoir vécu 4 ans chez nos voisins transalpins. Le repas est tout de suite devenu plus sympa. Bon comme ce charmant jeune homme a décidé d’ouvrir un restaurant de spécialités méditerranéennes, je me suis lancée pour une pizza (pas trop japonais hein !). Il a été mon traducteur auprès du petit cuistot tout jeune et également du couple de japonais assis à côté de moi au bar. Ce couple était d’ailleurs adorable: à chaque fois qu’ils prenaient des tapas ils m’en donnaient ! Le seul problème c’est que sans traducteur permanent on avait du mal à communiquer ! Du coup ma seule nuit à Osaka fut pleine de bonnes surprises et rencontres et j’en suis ravie. En rentrant à l’auberge je suis montée dans le wagon réservé aux femmes. Je garde de très bon souvenirs de tous ces petits restaurants un peu tendances (très zen, modernes ou en mode bar à vin) dont Osaka regorge. La prochaine fois je reste plus longtemps !

Osaka 2_2 (10)Le quartier de Fukushima Osaka 2_2 (9)Les restaurants sympas Osaka 2_2 (8) Osaka 2_2 (7)Un menu de restaurant… facile à comprendre ! Osaka 2_2 (6)Le wagon réservé aux femmes Osaka 2_2 (5) Osaka 2_2 (4)Les japonais aiment la France ! Osaka 2_2 (3)Les deux supers cuistots Osaka 2_2 (2) Osaka 2_2 (1)Dommage que la photo soit trouble, mais c’était drôle de voir toutes ces femmes avec leur téléphone en main.

Crédit photos: I love travelling. Ne pas utiliser sans autorisation.

Partager cet article

Commentaires

4 commentaires

  • Vraiment sympa ton immersion dans la vie japonaise. Des wagons réservés aux dames : excellent ça ! Bon dimanche Bises

  • Des wagons réservés aux femmes, c’est plutôt rassurant, même si le Japon n’est pas le pays où je me sentirais en insécurité…

    • Solène

      C’est tellement un pays sûr ! Si seulement on pouvait aussi avoir de tels wagons en France… peut-être que c’est une idée à proposer aux candidats à la présidentielle 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour une expérience optimale. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.

En savoir plus