04/08/2011

Circuit en Islande (4/7)

Circuit en Islande (4/7)

Dalvik à Snæfellsnes

Environ 6h de route et 470 kilomètres. Longue journée de route et découverte de paysages tous plus beaux les uns que les autres. Mais ce qui était surprenant aujourd’hui, c’est le nombre de bizarreries auxquelles nous avons été confrontés ! Tout d’abord un tunnel à une seule voie et ce sur plusieurs kilomètres, avec quelques espaces pour s’arrêter en cas de rencontre avec une autre voiture… mais ce n’est pas tout ! Les plafonds n’étaient pas peints, seulement recouverts d’un filet pour éviter toute chute d’objets sur la voiture. Un vrai tunnel de l’horreur, or c’était l’unique moyen de continuer sur l’itinéraire choisi (le bord de mer).

Islande - Bizarreries 01

Ensuite ? Les panneaux routiers cachés par la tempête de neige (oui oui nous sommes toujours en mai, et en bord de mer svp !) ; les cascades avec l’eau qui tombe (?!!) vers le ciel à cause de la tempête de vent ; et enfin les maisons camouflées. Kézaco ? Des petites maisonnettes avec le toit recouvert de mousse et autre verdure afin de ne pas se faire remarquer (?!!) ou tout simplement pour faire joli, car de qui se feraient-elles remarquer si proches du Pôle Nord ?!?

Islande - Bizarreries 02 Islande - Bizarreries 03 Islande - Bizarreries 04 Islande - Bizarreries 05

La question vous taraude peut-être: pourquoi a-t-on mis autant de temps pour faire « si peu » de kilomètres ? Je ne sais pas si vous vous souvenez de mon premier article sur l’Islande, mais j’évoquais l’assurance « graviers » que nous avions choisi de prendre. Et bien c’est aujourd’hui plus que jamais que nous sommes pleinement satisfaits de notre choix. Pour relier la presque-île de Snæfellsnes, et ce de la façon la plus rapide possible, nous avons dû emprunter une route gravelée. Pas plus de 50 km/h (voir 30 par endroits) et la main sur le pare-brise lorsque l’on croisait un 4*4 ou un camion roulant à vive allure. Mais cette longue journée de route était splendide. A vrai dire nous n’avions même plus envie de sortir de notre habitacle tellement le vent soufflait fort (presque à soulever la voiture par moments). Et puis nous avons fait face à une tempête de neige. Et qui dit neige + vent, dit températures glaciales (presque polaires dans notre cas). Nous avons donc profité des paysages, rencontré des chevaux semi-sauvages et visité la ville de Stykkishólmur, une des seules qui ait retenu notre attention avec ses maisons colorées et pleines de charme.

Islande - Route 08 Islande - Route 09 Islande - Route 10 Islande - Route 11 Islande - Route 12 Islande - Route 13 Islande - Route 14 Islande - Route 15 Islande - Route 16

Après cette longue route, le repos était largement mérité (oui d’accord nous avons été flemmards, mais quand même !). Nous avons choisi un petit hôtel charmant dans un ancien village de pêcheur. Le diner n’attendait presque que nous, et, pour la deuxième fois du séjour, nous avons eu droit à des plats « normaux »… mais vu la piètre qualité de la nourriture autour de l’île, je dirais presque « gastronomiques » ! Superbe restaurant cosy dominant la mer déchaînée. Dommage car d’habitude c’est un promontoire idéal pour observer les baleines…

Islande - Hôtel 07 Islande - Hôtel 08 Islande - Hôtel 09Crédit photo: I love travelling (ne pas utiliser sans autorisation).

Les infos pratiques du voyage c’est ICI

Partager cet article

Commentaires

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour une expérience optimale. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.

En savoir plus